Notre Historique

Image de prévisualisation YouTube

 

C’est le vendredi 19 novembre 1948 que les membres désirant faire partie de la société “Le Réveil Fulgentais” se réunissent pour prendre connaissance des statuts et procéder à l’élection du Conseil d’Administration. Parmi ces membres figurent Léon Blanchard, Jean Routhiau, Auguste Rautureau…

“TRETEAUX et TERROIR” (la troupe de théâtre locale de l’époque) est à l’origine du lancement de cette association en achetant une soixantaine d’instruments grâce à la cagnotte qu’ils s’étaient créée lors de leurs représentations.

Dès 1948, les répétitions commencent pour une soixantaine de jeunes, sous la houlette de Jean Chaigneau. En juin 1949, les “Bérets Verts”, comme on les appelle à l’époque, remportent leur premier concours à Saint Gilles Croix de Vie (85). En 1949 apparaît une autre société de musique, “l’Etincelle”, harmonie d’origine paroissiale, qui ne vivra que quelques années et qui fusionnera avec le “Réveil” en 1956.

En 1968, un jeune musicien, Joël Boudaud, prend la direction technique du groupe qu’il assumera jusqu’en 1999.

En 1970, l’arrivée des majorettes apporte un plus à la formation : grâce et féminité charment un public de plus en plus nombreux et de plus en plus connaisseur.

Le 18 juillet 1976, le groupe ainsi constitué défile sur les Champs Elysées, en prélude à l’arrivée du Tour de France. Pour certains, c’est l’apothéose. Or ce n’est qu’une étape d’un long parcours, car dès lors, le Réveil Fulgentais brille sur beaucoup de podiums français, mais aussi étrangers : à Munich en Allemagne en 1979, à Hamont et Lier en Belgique en 1981 et 1985, à Kerkrade en Hollande en 1989.

Depuis 1981, la Batterie-Fanfare a remporté à huit reprises le titre de Champion de France d’Evolution (chorégraphie musicale sur stade).

Ces concours sont organisés par la Confédération Française des Batteries Fanfares à: Saint-Jean de Luz en 1981, Paris en 1982, Saint Brieuc en 1983, Tours en 1984, Chalons sur Saône en 1985, Bayonne en 1986, Villers-Cotterets en 1988.

En 1989, le “Réveil” obtient un deuxième prix au concours Mondial de Musique de Kerkrade, aux Pays-Bas.

L’année1998 restera dans les annales avec le titre de Champion de France de Showband obtenu le 19 septembre 1998 à Haveluy (59). Ce titre a permis au Showband RSF de participer à un concours à Helmond (Pays-Bas), le 25 septembre 1999, où le groupe s’est classé deuxième.

Nouveau tournant pour le Showband RSF en 2003, afin d’étoffer son répertoire il est décidé de passer en instruments à pistons, tout en gardant sa propre identité qui a fait son succès et sa renommée ; et c’est après un impressionnant travail fourni en moins de six mois que le groupe se produit pour la première fois au carnaval de Nantes en mars 2004 avec son nouveau répertoire.

 

 

Les commentaires sont fermés.